Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !

Publié le par Superginette

Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !Cauterets au mois de mai.... paysages et fleurs sauvages !

Un mois de mai hivernal dans les Pyrénées

qui n'a pas empêché les fleurs sauvages de faire leur festival

j'ai eu souvent l'impression d'être seule au monde pendant mes balades

j'en ai oublié me vieilles douleurs et j'ai marché presque comme "avant"

un vrai bonheur

Merci la nature

Montagnes Pyrénées au printemps en majesté .... pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !

Publié le par Superginette

Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !Montagnes Pyrénées au printemps en majesté ....   pluie, soleil, torrents, fleurs et air pur !

les Pyrénées cela faisait 60 ans que je n'y étais pas revenue

quand je m'y suis retrouvée

immédiatement j'ai pensé à ce chant

que j'ai entendu si souvent

étant gamine

chanté "a capela" par les hommes de ma famille

surtout à la fin d'un repas de fête

Cantant Cantant, les penes se'n va !

(tout en chantant les peines s'en vont!)

Faire une cure c'est pas une sinécure...!

Publié le par Superginette

de l'eau

la boire

s'en gargariser

l'inhaler

s'y baigner

application de boue

pas bien méchant me direz vous

c'est vrai

mais cette eau

elle réveille sournoisement vos vieilles douleurs

elle pue le soufre

elle est infecte à boire

elle vous achève avec

le bain dans une piscine à grosses bulles qui vous malaxent

sans ménagement

et à raison de ce qui vous reste d'énergie

tous les matins c'est le même cérémonial

vous repartez flapie

 

cette eau elle vient de la montagne et quelles montagnes

Pyrénées

toutes en splendeur

de ce début de printemps

alors courageusement et mollets flageolants

après un bon déjeuner et un petit sieston

vous partez crapahuter sur des sentiers remplis de fleurs

une marmotte

un écureuil

une ancolie

et hop

photo

le bonheur

c'est aussi simple que çà !

La retraite....au jour d’aujourd’hui ?

Publié le par Superginette

L'augmentation annuelle de nos retraites

peut nous permettre

éventuellement

de pouvoir nous offrir

une petite bouffe gastronomique

au Macdonald du coin deux fois par an

et encore en gardant nos pièces jaunes

dans un mignon cochon rose

alors même çà on va devoir s'en passer ?

déjà que certains d'entre nous

ne vont plus chez le dentiste

ne peuvent pas s'appareiller si ils entendent mal

ne partent jamais en vacances

ne vont plus jamais chez le coiffeur

ne vont quasiment jamais au cinéma

et encore moins au théâtre

du coup ils passent leurs journées

devant la télé

que nous les "vieux"

nous sommes 

de grands consommateurs

d'anti dépresseurs

que beaucoup d'entre nous

sont obligés parfois

de demander une aide financière

à leurs enfants

pour pouvoir survivre

dans un monde qui va trop vite

et qui souvent nous relègue

sans aucun état d'âme

dans des placards qui sentent

la pisse et le moisi  

que l'on appelle maison de retraite
sans parler de ceux d'entre nous

qui sont obligés

d'aller faire « leurs courses »

aux restos du cœur

ou

dans des épiceries solidaires

la liste est longue

et hélas

 elle n'est pas close

mais auriez vous donc

tous oubliés 

que nous les vieux

nous avons vécus et travaillés

pour que vous les jeunes

vous puissiez vivre dans la paix

dans l'égalité des chances

  et la dignité

les mots

solidarite et respect

sont ils rayés de votre vocabulaire ?

  pourquoi taper encore et encore

sur les plus modestes

je ne comprend plus 

qui peut m'expliquer ?

La retraite....au jour d’aujourd’hui ?

Bleu marine couleur de la honte et de la haine

Publié le par Superginette

 

 

peintures-liberte-de-paul-eluard-2916161-76302-10151248024-.jpg

 

Peut être phénomène générationnel

idéaux et rêves

s'effilochent avec le temps

 

je me souviens de mes espoirs

mai 68

comment aurais je pu penser

que dans un avenir pas si lointain

une couleur deviendrait le symbole

du pouvoir totalitaire

  injustice

  intolérance

 bêtise

 haine

 inculture

 désamour

  douleur insoutenable que provoque une peine profonde

  lourd chagrin qui marque à tout jamais le cœur et l'âme

symbole de mort

toi couleur

bleue marine

teintée de rose

 

je ne pouvais même pas l'imaginer

car mes grands parents et mes parents

m'avaient expliqués qu'un courant de pensées

avait déjà représenté tout çà

le nazisme

dont les symboles étaient

une croix gammée

noire

une étoile

jaune

 

souffrance

mort

désespoir

n'ont pas assez servis d'exemple

mes larmes ne sont pas factices

 


 

déclinaison en photo d'un bouquet d'anémones printanier avant les résultats du premier tour des élections municipales de mars 2014

Publié le par Superginette

 

 

  bouquet printemps 20 mars 2014 001

A chaque fois

qu'il y a une échéance électorale

je suis comme un volcan en fusion

rien ne me calme

je tourne je vire

en attendant les résultats

cela m'a toujours fait çà

alors après avoir voté

ballade en ville

un tour au marché

  


anemones-derniere-cudee-008.JPG

une terrasse de café au soleil avec quelques potes

papotages

on verra bien ce soir

pourvu qu'il n y ait pas trop d’abstentions

le vent du nord rafraîchit notre printemps

Constatations

anemones-derniere-cudee-003.JPG

Une petite bouffe entre nous

dans un resto au fin fond d'un coin oublié

de notre banlieue bien paisible en ce dimanche

ambiance familiale

des anciens beaucoup

eux ils parlent quand ils parlent du maire

c'est de celui qui les a parfois mariés

alors forcément ils ont toujours voté pour lui

mais maintenant c'est plus pareil

alors comment ont ils fait leur choix ?

sécurité

étrangers

propreté

 commerces

Ce sont des mots comme çà qui les accrochent

anemones-imanche-23-03-2014-002-copie-1.JPG

Le gigot du dimanche

la tarte aux pommes maison

un dernier café

on se quitte

on va se retrouver ce soir pour dépouiller

moi pas trop envie

courage fuyons

je ne veux pas voir les « traîtres » 

alors pour m'apaiser

ce matin avant de partir

et ce midi en rentrant

tentation

  

anemones-derniere-cudee-001.JPG

faire des photos

le vase

les fleurs

la beauté pure

Merci la nature




anemones-derniere-cudee-005.JPG







 

Hier rue Saint Paul à Paris ......

Publié le par Superginette

 

 

 je suis parti retrouver mes racines


mes souvenirs d’enfance


bribes de bonheur trop vite envolées

 

ma mère

et

mon père se sont mariés

dans l'église Saint Paul

rue Saint Antoine

 journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-013.JPGj'ai aussi été baptisée

dans cette église

 

 


 journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-014.JPG

 

ils ont vécus là

jeunes mariés très heureux 

pendant les années terribles de l'occupation

  au premier étage

journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-024.JPG

et c'est là que je suis née

au

8, de la rue Saint Paul

dans ce que l'on nomme le quartier du Marais

le plus vieux quartier de Paris

journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-028.JPG

 

dans les années avant guerre

le quartier

n'était pas ce qu'il est devenu maintenant

il était peuplé de gens issus de la classe moyenne

et de la petite bourgeoisie

quartier juif depuis le moyen âge

toutes les caves des immeubles correspondaient entre elles

cela a permis à de nombreuses familles de fuir

pendant les rafles sous l'occupation

je suis née ici en 1946

en 1948, mon père nous a quitté

épuisé par une maladie de cœur dont il souffrait depuis sa naissance

et qui à l'époque ne s'opérait pas

et

amplifiée par les privations liées à la guerre

il est mort à 26 ans

 

Maman seule avec nous

je me souviens d'instants fugaces

mais pas beaucoup

  je n'ai vécu ici que jusqu’à l'âge de 10ans

et de façon très ponctuelle

car j'étais pensionnaire très loind'ici

après nous sommes partis dans un autre quartier de Paris

ou j'ai vécu mon adolescence

mes années de jeune fille de bonne famille

hier

en parcourant ces lieux

journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-026.JPG

en faisant ces photos

une grande émotion m'a envahit

pour moi il était vital de retrouver mes racines

et puis en m'asseyant sur un banc dans cette cour si jolie

j'ai rendu hommage à mes parents

c’était bien mieux que d'aller au cimetière

j'ai fermé mes yeux ils me picotaient un peu

non ce n'était pas à cause de la pollution

parfois des larmes que vous n'attendiez plus vous submergent

et cela faisait très très longtemps que je n'avais pas pleuré

aucune honte

j'étais seule dans le lieu avec quelques moineaux

journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-027.JPG

alors j'ai laissé faire

j'ai éprouvé un sentiment de plénitude

je n'étais pas triste

cela m'a fait du bien

j'aime Paris et j'ai toujours su pourquoi

cette ville me rend heureuse et me comble

car malgré tous ce que l'on peut lui reprocher

c'est une ville attachante

magnifiquement

somptueusement

sauvagement belle

journee-a-Paris-verndredi-21-mars-2014-030.JPG

pour la découvrir il faut la mériter

marcher à pieds le nez au vent

et surtout faire fi de tous ses préjugés

alors la magie opère

Paris je t'aime

Les carottes s'habillent aussi en noir......

Publié le par Superginette

 

 

 

On m'a offert des carottes noires

magnifiques et étranges que ces carottes là

carottes noires

 

alors

j'ai eu envie de les faire mariner avec 

des filets de harengs 

tout-en-grenat-002.JPG

et de les accompagner de quelques pomme de terre vitelottes tièdes

Vittelotte_noire_t.jpg

 

et aussi envie de les râper

tout-en-grenat-005.JPG

puis de les mélanger avec

des lamelles de pommes un peu acides

et de les assaisonner avec

une sauce vinaigrette citron, miel, moutarde et vinaigre blanc

et

pour l'harmonie des couleurs

de les partager avec un peu de chou rouge

choux-rouge.jpg

et

salade-rouge.JPG

une jolie salade chicorée

 


comme les carottes sont bourrées de vitamines

et qu'en plus de faire les fesses roses

en manger rend aimable

je conseille

à Madame La Baronne Marie de Quezac

d'en abuser sans pour cela priver

de ses œufs « mollés »

qui accompagnent sa salade de pissenlits

je lui conseille aussi de rectifier l’orthographe

de « mollés » en « mollets »

car non seulement tu es prognahte et moustachue tartine-1.jpg

mais en plus tu as les "mollés" poilus

décidément

 

tu vieillis mal Madame la Baronne tu vieillis mal

 

mrd.gif

chers voisines, chers voisins ..............

Publié le par Superginette

 

 

 
 

je viens de  faire un p'tit tour chez mes voisins de quartier

via leur blog et leur page FB
ce qui me fascine c'est la façon dont mes voisins

mais aussi mes voisines

retournent leurs vestes

sans vergogne

sans honte

avec l'audace que donne la bêtise

n'ayant pu obtenir de privilèges

ni de passe droits

de la part de nos élus actuels

ils pensent en obtenir de la part

des candidats aux prochaines municipales

si ils sont élus
faut dire que ces candidats là

tous sans exception

ont déjà fait leurs preuves

venant de tous les horizons de la droite voir de l'extrême

ils n'ont plus rien à prouver

dans le genre escroqueries et mensonges

 
mes voisins mais surtout mes voisines espérant

qui un poste de chargé de mission

qui un poste de direction

dans une structure socioculturelle

 qui des subventions importantes

pour leur association

aux buts plus que flous

douteux et sectaires

 qui un logement social neuf

de préférence dans les "beaux quartiers"

qui un peu de piston pour un job

 
 si l'expression populaire dit

que l'on retourne sa veste

elles

 elles ont retournées

leur petite culotte malodorante

eux

  leur caleçon merdeux 
elles et ils feraient mieux

de prendre quelques leçons de français et d'orthographe

avant de prétendre à quelque chose

qu'ils ne pourront pas assumer

leur incompétence et leur inculture

formant un gouffre sans fin
 il vaudrait mieux pour eux

éviter

 de péter plus haut que leur cul

et

 je conseille vivement

à celui qui se reconnaitra

d'utiliser Ultra brite

le dentifrice blanchit les dents
mais pas les mains !

 

ce petit coup de gueule m'a

fait un bien fou !

 

chat-balle-noir-bouge.gif

EMI…Expérience de Mort Imminente…..

Publié le par Superginette

 

 

 

Je l’ai vécu

Je sais que l’on peut appeler une partie de mon chemin de vie de cette façon

Et que je fais partie des gens que l’on nomme des "expérienceurs"

Si aujourd’hui j’en fais le récit, c’est que les personnes qui savent ce que j’ai vécu m’y ont encouragé et me l’ont conseillé vivement

Il m’aura fallut du temps et du dépassement de moi pour arriver à raconter

Je me sentais hors norme, pas crédible aux yeux des autres, peur des moqueries, peur de passer pour une folle aussi

Les premiers à recevoir mes confidences furent les soignants qui composaient l’équipe médicale qui m’a accompagnée

Ils m’ont aidée à redevenir moi-même

pendant ces 4 mois de coma et en tout 8 mois de ma vie

Je continue à voir régulièrement certains d’entre eux.

Ensuite ma fille et ma  sœur et puis quelques amies et amis.

Déjà il faut que je précise qu’en 2005 j’avais déjà fait un coma de 4 jours et que lors de ce coma de terribles cauchemars m’avaient accompagnée, je ne les ai jamais oubliés et parfois ils me hantent encore.

 

En 2010, j’ai subi une opération qui au jour d’aujourd’hui est relativement banale.

J’étais très bien préparée car souffrant d’un déficience respiratoire je savais que je courais plus de risques lors de l’anesthésie.

3 jours après l’intervention j’ai ressenti de douleurs très violentes et intolérables

Infection obligation de ré opérer

Et c’est là que tout a commencé ou devrais je dire continué

 

Mon premier souvenir c’est de m’être retrouvée dans ce monde de cauchemars terribles qui fut le mien en  2005 

ILS était là

ILS m’attendaient

ILS savaient que je serai de nouveau à leur merci

Qui sont-ils ?

Qui est-il ?

Le mal personnifié,  douleurs,  soif,  terre, odeurs nauséabondes, chaines aux pieds, froid, nudité, coups de fouets, impossibilité de me protéger, yeux rouges, rires, souffrance, secte, couleur marron, cordes, peur du sang, blanc partout, cris de douleur, voyage, sable, guerre, tortures, impossibilité de fuir, faiblesse, bruits terribles, hurlements, flammes, feu, menaces de représailles, crachats, coups de poings, brulures, crasse, saleté, animalité, ne plus réfléchir, survivre à tout prix

Ecrans blancs éblouissants

Images des gens que j’aime sur ces écrans

Pièce entièrement blanche

Meubles collés au plafond

Mon lit en dessous terreur

Un grand appartement

Une chambre rien que pour moi un lit normal

Je suis en Angleterre

Les enfants sont là, je sens leur présence mais je ne les vois pas

infirmière

menaces

ricannements

a demain

ne croyez pas qu'on vous laisser en paix

Cimetière d’ici

Crypte funéraire

Bougies crânes macabres

L.....ine, M.....ne

Sète

Le cabanon

Pin

Vigne

Raisins

Sable

Vent

La mer

La barcasse

Les lamparos

Les filets

Grand-père

Maman

Une ile très loin

Une dune de sable  très haute

Prisonnière

Hélicoptère

Révolution

Armes

Odeur de mort

Froid

Laideur

Larmes

Sanglots

Amour

Orgasme

Douceur

Rires

Joie

terreur

 

 

Ces mots sont les mots clefs de cette partie de ces instants de cette vie d’ailleurs

De je ne saurai dire où

 

D’un seul coup, mon corps en bas et moi au dessus

Voix du chirurgien qui explique, blouses vertes, clic des instruments, aucune odeur rien je regarde, du sang, le masque, voix forte, oxygène, les gens bougent vite

 

Je pars dans le couloir en laissant mon corps derrière moi, je suis bien je ne ressens plus de douleurs, une immense paix un immense bien être, le couloir se transforme en un long tunnel blanc, au loin mais pas si loin que çà en fait une éblouissante lumière

Je franchis ce cercle de lumière

Devant moi il y a trois formes, consistance nuage blanc cotonneux

Je sais qu’il y a deux hommes et une femme

Je vais vers eux

Je veux rester avec eux je suis bien je n’ai plus mal, plus soif, je suis en douceur

L’une des formes masculines se retourne et me fait comprendre en pensées que ce n’est pas le moment pour moi de les accompagner au-delà de cette limite

La forme féminine me guide tout doucement, me fait redescendre dans mon corps

Longtemps après ?

Immédiatement après ?

Je ne peux pas le dire, la notion de temps n’existe plus moi

Je me suis « réveillée »

Tuyaux, dans le nez, dans la gorge, dans mon corps, aiguilles dans les bras,  je n’ai aucune force je ne peux même pas émettre un gémissement mais je tourne la tête vers cette énorme machine cet écran ces bips ces lignes vertes, auxquels je suis reliée

Je ne ressens pas de douleur, je suis simplement étonnée de me trouver là, étonnée que ce soit moi

Elle est là, je sais qu’elle est là, elle a pris la forme d’une grosse volute de fumée, elle se déplace comme un nuage, se cache derrière les tuyaux de la machine quand quelqu’un rentre dans la pièce, je souffle dessus je sais qu’elle me sourit, je sais qu’elle ne m’abandonnera jamais et je m’endors paisiblement

A mon réveil elle est là

Et elle me parle, me donne son prénom Chrystelle, elle a 34 ans, elle a eu un accident de voiture avec sa fille et elles sont mortes toutes les deux

Elle, elle, doit avant de pouvoir franchir le cercle de lumière, aider des gens comme moi a revenir dans leur corps car pour moi ce n’est pas encore le moment de franchir à tout jamais le cercle éblouissant de lumière blanche.

Elle a été auprès de moi, je sais qu’elle était là, je sentais sa présence, sa douceur, elle me communiquait un immense bien être.

Elle savait se dissimuler aux yeux des autres, prendre la forme d’un tuyau se confondre avec lui

Et puis un jour je me suis réveillée dans la vie réelle, tout était bien là, le lit, la machine, les bips, les tuyaux, surtout celui de la trachéo, celui de mon nez, la perf, mes poignets bleutés, les marques de piqures, mais elle, elle était partie j’ai eu beau m’endormir pour essayer de la retrouver je n’y suis jamais parvenu, je ne l’ai jamais « revue », je n’ai plus jamais ressentit sa présence bienfaisante, jamais.

 

Cette expérience là je l’ai vécue, c’est la mienne

Je sais que je l’ai vécue, car parait il pendant mes 4 mois de vie ailleurs, que l’on appelle coma, mon visage a, tour à tour, exprimé la peur, la terreur, l’apaisement le bien être

Les gens qui sont venus me voir me l’on dit après.

De l’écrire j’en ai le cœur qui bat peut être un peu trop vite

Ma vie ne sera plus jamais la même

Grâce à cette expérience extraordinaire j’ai eu la force de ne pas rester en fauteuil, de marcher à nouveau, de retrouver toute mon autonomie et de vivre normalement.

J’ai en moi une nouvelle force 

Des incidents de la vie quotidienne ne m’importent pas ou plus comme avant

Je vis de façon bien plus intense, je savoure le plaisir d’exister tout simplement

Je vis de façon animale le bonheur d’être en vie

Je suis une miraculée parait il

8 mois passés à l’hôpital, en état de légume, de dépendance absolue, m’obligent à une forme d’analyse des situations que je n’avais pas auparavant.

Je suis devenue  plus fragile c’est vrai, mais j’essaye d’être en harmonie

avec moi-même le plus possible, de lutter encore plus qu’avant  contre la médiocrité, la bassesse et la bêtise.

J’aime la vie, j’aime ce que je fais, ce que je donne, ce que l’on m’offre

J’aime les gens qui m’ont choisi et que j’ai choisi pour la partager.

C’est mon histoire

Je l’ai vécue

Et j’ose enfin la partager avec vous

 

 

 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog